Des déchets dangereux au jardin ? Et pas qu’un peu !

Des déchets dangereux au jardin ? Et pas qu’un peu !

L’agriculture est logiquement la première activité consommatrice d’engrais chimiques et de pesticides (90%). Néanmoins, les 13 millions de jardiniers amateurs français ont aussi une part de responsabilité dans les pollutions causées par ces produits toxiques. En effet, si la tendance est plutôt aux engrais naturels dans les jardineries, la moitié de nos jardiniers particuliers utilisent toujours des produits phytosanitaires. Et, selon les études, ils ont souvent la main lourde pour embellir leur cadre de vie !

Tous les produits utilisés pour jardiner qui présentent un pictogramme de danger génèrent des déchets dangereux pour l’environnement et la santé. Ce sont principalement les pesticides (herbicides, fongicides, insecticides, molluscicides, taupicides…) et les engrais chimiques.

Ces déchets dangereux sont les résidus de produit, les emballages vides et contenants partiellement utilisés, le matériel et les chiffons souillés.

 

Ils ne doivent en aucun cas être jetés avec les ordures ménagères, vidés dans les canalisations, cours d’eau ou fossés, brûlés ou abandonnés dans la nature : ils polluent durablement l’environnement (eaux, sols, air) et sont toxiques pour les êtres vivants, même à faible dose. Ils peuvent ainsi contaminer la chaîne alimentaire et constituent aujourd’hui une véritable priorité sanitaire.

Afin de limiter ces risques, les déchets liés à l’utilisation de produits dangereux dans le jardin et les espaces verts doivent être apportés en déchèterie, dans leur emballage d’origine ou, à défaut, dans un emballage étiqueté mentionnant la nature du déchet.

Néanmoins, même si leurs déchets sont correctement éliminés, ces produits demeurent dangereux pour l’environnement, la santé des hommes et celle des animaux domestiques du seul fait de leur utilisation.

Aussi est-il nécessaire de les utiliser le moins possible ou de les remplacer par des produits moins toxiques ou des solutions écologiques. Ces solutions sont désormais mises en avant par de nombreuses enseignes de jardinage.

 

Crédit ©Arnaud Bouissou/METL-MEDDE

 

Vitrine exemplaire

Vous êtes une association ? une collectivité ? un particulier ? Vous avez mis en œuvre une démarche exemplaire en termes de prévention des déchets dangereux ? Vous pensez que cette démarche peut être utile à d’autres personnes ?

» Lire la suite