Élimination ou recyclage ?

Élimination ou recyclage ?

Que deviennent les déchets collectés ?

Les ménages génèrent des déchets dangereux (12 000 tonnes par an en Rhône-Alpes), dont seuls 60 % sont collectés. Le reste part avec les ordures ménagères ou dans le réseau d’assainissement.

Les déchets de produits d’entretien collectés en déchèterie sont trop diversifiés pour être recyclés. Ils sont donc brûlés dans des usines d’incinération de déchets dangereux. Si celles-ci sont conçues pour ce type de déchets, ce n’est pas le cas des centres d’incinération des ordures ménagères. Aussi les déchets dangereux ne doivent-ils pas être mélangés avec ces dernières.

L’incinération des déchets dangereux peut produire de l’énergie si l’usine est équipée d’un générateur (on parle alors de "valorisation énergétique").

 

 

Crédit ©Laurent Mignaux/METL-MEDDE

 

Le saviez-vous ?

Comme pour les ordures ménagères, le recours à l’incinération des déchets dangereux ne permet pas d’éviter leur mise en décharge mais seulement de la limiter : les résidus d’incinération (mâchefers dangereux et résidus d’épuration de fumée) sont en effet dirigés vers les centres de stockage de déchets dangereux. Ils peuvent représenter jusqu’à 40 % du poids initial des déchets, ce qui est loin d’être négligeable ! D’où l’importance de la réduction des déchets à la source…