Si vous pouvez investir, des solutions existent pour se passer de produits dangereux pour la piscine !

Si vous pouvez investir, des solutions existent pour se passer de produits dangereux pour la piscine !

On peut réduire la quantité de produits chimiques que l’on a l’habitude d’utiliser pour l’entretien de la piscine.

Une piscine sans chlore

La désinfection de l’eau de piscine peut se faire autrement qu’avec du chlore chimique.

> Avec du sel

L’utilisation du sel comme désinfectant est possible à condition d’acheter un appareil provoquant l’électrolyse du sel pour générer du chlore. Cette transformation du sel en chlore se fait uniquement au niveau des électrodes. L’eau qui retourne dans la piscine est donc de nouveau sans chlore, ce qui élimine les problèmes de réaction allergique et de pollution au chlore.

> À l’ozone

Ce traitement, comme pour le sel, se fait par électrolyse de l’eau. Cela évite d’utiliser de grandes quantités de sel mais, en contrepartie, l’usage de chlore reste nécessaire, bien qu’à faible dose.

> À l’oxygène actif

L’oxygène actif est un désinfectant qui combat les impuretés en les oxydant. Non irritant, son action est immédiate. Plus cher que le chlore, ce traitement, qui nécessite de grosses quantités, convient surtout pour les piscines de moins de 60 m3.

Pour plus d’informations sur les différents types de traitement de l’eau : www.guide-piscine.fr

 

La piscine naturelle

Dans une piscine naturelle, l’espace de baignade se double d’un bassin d’épuration dans lequel l’eau est filtrée de façon naturelle : au lieu d’utiliser des produits chimiques, le traitement de l’eau est assuré par des plantes aquatiques.

C’est le type de piscine le plus écologique, et généralement le plus esthétique. Mais une telle installation nécessite de la place et est plus onéreuse, sauf si vous réalisez vous-même une partie de l’aménagement.

Pour plus d’informations sur les piscines naturelles : www.ma-piscine-naturelle.fr
 

Vitrine exemplaire

Vous êtes une association ? une collectivité ? un particulier ? Vous avez mis en œuvre une démarche exemplaire en termes de prévention des déchets dangereux ? Vous pensez que cette démarche peut être utile à d’autres personnes ?

» Lire la suite