DEEE : des déchets dangereux… et précieux !

DEEE : des déchets dangereux… et précieux !

Certains composants des équipements électriques ou électroniques sont dangereux pour la santé et l’environnement. C’est le cas notamment du plomb, du mercure, du CFC contenu dans les vieux réfrigérateurs ou encore des plastiques halogénés (retradateurs de flamme) des produits informatiques.

D’autres composants ne sont pas dangereux, mais pas recyclables non plus, comme les mélanges de plastiques.

D’autres enfin, notamment les métaux, ont une valeur économique et stratégique du fait de leur rareté.

C’est pourquoi les DEEE ne doivent pas être jetés avec les ordures ménagères, comme l’indique le logo « Poubelle barrée ». Ils doivent être collectés pour bénéficier de traitements spécifiques permettant de les valoriser.

 

D3E composants

Crédit ©Arnaud Bouissou/METL-MEDDE

 

Le saviez-vous ?

Or, argent, lithium, cobalt, cuivre, palladium, yttrium, indium…, les équipements électriques ou électroniques contiennent des métaux précieux, qui sont utilisés notamment dans le domaine de la haute technologie. Les besoins actuels augmentent de façon rapide et considérable, en raison de l’essor des technologies dans les pays émergents et du développement, dans les pays développés, des énergies renouvelables, fortement consommatrices. Or la production mondiale de ces métaux dits « rares » n’excède pas 100 000 tonnes par an. Les DEEE représentent donc un gisement important et particulièrement intéressant. L’amélioration du recyclage des équipements électriques ou électroniques peut en effet contribuer à sécuriser les approvisionnements au niveau national.

Vitrine exemplaire

Vous êtes une association ? une collectivité ? un particulier ? Vous avez mis en œuvre une démarche exemplaire en termes de prévention des déchets dangereux ? Vous pensez que cette démarche peut être utile à d’autres personnes ?

» Lire la suite