Les jeter au bon endroit

Que faire de mes reste de peinture ? de mon amiante ?

Ne pas jeter… Collecter !

Compte tenu des risques qu’ils représentent pour l’environnement et la santé, les déchets dangereux générés par le bricolage ne doivent pas être jetés n’importe où, n’importe comment, et surtout pas avec les ordures ménagères. Ils doivent être collectés pour pouvoir être traités de façon spécifique en vue de leur élimination ou de leur recyclage.

 

Le saviez-vous ?
On estime que 60 % des déchets dangereux des ménages sont collectés. Le reste (40 %) part avec les ordures ménagères ou dans le réseau d’assainissement. Cela peut sembler assez peu en volume, surtout par rapport aux ordures ménagères. Mais les déchets dangereux ont un impact beaucoup plus fort sur l’environnement !

 

Quels déchets apporter en déchèterie ?
Les emballages vides et les résidus de produits doivent être apportés en déchèterie.

Les solutions près de chez vous
Plus de 450 déchèteries rhônalpines acceptent les déchets dangereux des ménages.

Où jeter mes déchets dangereux ?
http://www.sindra.org
https://www.ecodds.com : EcoDDS - éco-organisme opérationnel dédié aux déchets diffus spécifiques des ménages

 

Le cas de l’amiante
> Quel est le problème ?
Toute intervention sur les (nombreux) matériaux amiantés peut émettre de grandes quantités de poussières dangereuses. De 400 à 500 fois moins épaisses qu’un cheveu, les fibres d’amiante sont invisibles dans les poussières de l’atmosphère. Inhalées, elles se déposent au fond des poumons et provoquent des maladies respiratoires graves : plaques pleurales, cancer des poumons ou de la plèvre (mésothéliome), fibroses (ou asbestose)… Certaines maladies peuvent survenir après de faibles expositions, mais la répétition de l’exposition augmente la probabilité de tomber malade. Les effets sur la santé d’une exposition à l’amiante surviennent souvent plusieurs années après le début de l’exposition.

 

> Comment gérer les déchets amiantés ?
Si vous devez réaliser des travaux sur un bâtiment contenant de l’amiante, des précautions sont indispensables pour ne pas vous mettre en danger, vous et votre entourage.

Voir le document suivant :
DGALN plaquette bricolage amiante Fevrier-2011.pdf
Il vous faudra ensuite faire collecter vos déchets amiantés ou bien les porter en déchèterie ou en centre de traitement spécialisé.

Si les travaux sont de grande ampleur ou concernent des déchets amiantés délicats à manipuler, il est recommandé de faire appel à un professionnel du bâtiment formé à la dépose de l’amiante. Il prendra également en charge l’élimination des déchets amiantés.


Pour trouver un lieu d’élimination pour l’amiante, rendez-vous sur le site Sindra :
http://www.sindra.org/quels-dechets-quelles-solutions/pour-un-particulier
Il vous faudra probablement commencer par appeler la collectivité responsable de la gestion de votre déchèterie (cf. le contact indiqué sur Sindra), pour vous faire confirmer la procédure d’apport de votre amiante.
Cette prise en charge est généralement gratuite tant que les volumes restent raisonnables
.


Pour davantage d’informations, vous pouvez également consulter les sites suivants :

• Identifier l’amiante : http://www.amiantereponsedexpert.fr/connaitre
• Trouver un diagnostiqueur amiante : http://diagnostiqueurs.application.developpement-durable.gouv.fr
 

Élimination ou recyclage ?

Que deviennent les déchets collectés ?

Les ménages génèrent des déchets dangereux (12 000 tonnes par an en Rhône-Alpes) dont seuls 60 % sont collectés, le reste partant avec les ordures ménagères ou dans le réseau d’assainissement.

Les déchets collectés en déchèterie sont trop diversifiés pour être recyclés. Ils sont donc brûlés dans des usines d’incinération de déchets dangereux, qui sont conçues pour ce type de déchets. Ce n’est pas le cas des centres d’incinération des ordures ménagères, raison pour laquelle ils ne doivent pas êtres mélangés à ces dernières.

L’incinération peut produire de l’énergie si l’usine est équipée d’un générateur (valorisation énergétique).

L’amiante est, quant à elle, stockée en centre de stockage des déchets.

 

 Crédit ©Laurent Mignaux/METL-MEDDE

 

Le saviez-vous ?
Comme pour les ordures ménagères, le recours à l’incinération des déchets dangereux ne permet pas d’éviter leur mise en décharge mais seulement de la limiter : les résidus d’incinération (mâchefers dangereux et résidus d’épuration de fumée) sont en effet dirigés vers des centres de stockage de déchets dangereux. Ils peuvent représenter jusqu’à 40 % du poids initial des déchets, ce qui est loin d’être négligeable ! D’où l’importance de la réduction des déchets à la source…

 

Vitrine exemplaire

Vous êtes une association ? une collectivité ? un particulier ? Vous avez mis en œuvre une démarche exemplaire en termes de prévention des déchets dangereux ? Vous pensez que cette démarche peut être utile à d’autres personnes ?

» Lire la suite